Accueil / blogues de voyage / Ugo Monticone + Julie Corbeil / Sur les traces des Berbères / Atchoum... Votre passeport monsieur!

22 July 2009

Atchoum... Votre passeport monsieur!

image article

16 heures de transport. Daéroport en aéroport, le mot dordre est attente. Même lorsque lon sy rend a la derniere minute, on finit toujours par attendre.

Mais le parcours en vaut toujours la peine. On se prend même a aimer attendre, car on sen trouve généralement récompensé.

Lorsque lavion se pose sur Marrakech, on remarque que la lumiere du ciel na rien de celle de chez nous. Sans avoir mis le pied dehors, on sait quune chaleur accablante alourdit lair. Le bleu du ciel est délavé et le rose des édifices saniment a travers les particules dhumidité. Puis, on se retrouve sur la piste et comme des petites patates bouillies, nous nous alignons devant la porte dentrée de laéroport Mohammed V.

Lattente une fois de plus se charge de retarder notre mise en liberté. " Vous etes Canadiens? demande un garde securité en regardant nos passeports (avec de la peur dans les yeux, je vous assure) Allez voir lhomme la-bas!

Lhomme en question vérifie nos passeports. "Dans votre pays, la grippe aviaire est tres dangereuse ( euh... si tu le dis bonhomme, me dis-je interieurement) Chez nous, il ny a eu que des cas qui venaient de lextérieur... du Canada par exemple."

La gorge commence a me picoter. Jai une envie folle de tousser...La nervosité.

Il leve les yeux sur nous, lair suspicieux, comme si avec son regard il pouvait detecter un virus. Puis, il nous sourit.

" Cest bon. Vous pouvez aller prendre la file du controle de securité"

Mmmm. Une file. Pas pour tout de suite la liberté! 30 minutes sécoulent avant quune femme ne tatonne distraitement notre passeport puis ne nous laisse enfin le privilege de rentrer dans son pays.

A nous les couscous, les tagines et le thé a la menthe! A nous les odeurs depices et de rose, a nous les sourires de gens qui vivent le soleil 360 jours par année! A nous le bonheur!

Dans un film, jaurais couru au ralenti vers lextérieur et me serait agenouillée au pied dun palmier en éclatant en sanglot : " Alhamdulillah! Merci mon Dieu!"

Mais dans la réalité, nous  nous retirons des dirhams du guichets automatiques puis nous prenons le bus direction Place Jamaa El Fna.

Cest pas glamour, mais cest le dénouement logique.

Prochain rendez-vous : Marrakech et le Haut-Atlas.

 

Ajouter votre commentaire

Pour poster un commentaire, connectez-vous.

Commentaires

Groupe Karavaniers 28 Jul 2009

Prenez le temps de vous impréger de tout cet univers! Odeurs, couleurs, saveurs... pour mieux nous les partager ! Merci!

olivier coullerez 28 Jul 2009

Magnifiques photos. Ces premiers pas à Marrakech nous laissent prévoir un séjour vraiment dépaysant. Continuez... On a hâte de vous lire!


À propos de ce blogue

Sur les traces des Berbères

Ugo Monticone (écrivain) et Julie Corbeil (réalisatrice) se lancent sur les traces des Berbères au Maroc.

Tous les reportages de l'auteur