Accueil / reportages / Michael Berrigan

Made in Matagami

Par : Michael Berrigan

Le vidéo sera disponible dans un moment. Merci de patienter.
Assurez-vous d'avoir au moins la version 9 de flash installée sur votre ordinateur.

Lorsque l'industrie s'écroule, seul le peuple peut se prendre en main.

Construite en 1963 alors qu'on y ouvrait une mine importante, Matagami a toujours essentiellement vécu grâce à l'extraction de minerais. Quelques années plus tard, elle devient le point d'accès pour les bâtisseurs d'eau et sert de lien avec la Baie James. Malheureusement, il y a environ un an, la mine Bell-Allard ferme ses portes. S'en suit un effet domino où plusieurs commerces font de même. Pour certains, c'est la fin; pour d'autres, l'espoir de voir la mine rouvrir leur permet de tenir le coup. Les jeunes ont une crainte face à cette instabilité et plusieurs décident d'aller étudier à l'extérieur sans jamais regarder derrière eux.

Qu'arrivera-t-il si, soudainement, la génération de la relève disparaît? Si la mine ne rouvre pas ses portes et que les retraités sont les seuls à y rester?

Alors que la ville vit des heures noires, des gens qui ont non seulement foi en eux-même et en leur communauté, mais aussi dans la richesse de leurs forêts, se retournent vers le tourisme de toutes sortes pour attirer les gens de l'extérieur. On sait entre autres qu'un complexe Eco-Lodge ouvrira ses portes d'ici deux ans. Que ce soit pour la chasse aux caribous ou à l'ours, la pêche ou encore le canoe-kayak, Matagami offre de magnifiques rivières et forêts à perte de vue. Une chose est sûre, ses habitants ont appris des erreurs du passé et ils sont maintenant prêts à faire face à la musique.

Voici Matagami vu par ses habitants...

Pour toute information, visitez le www.matagami.com ou encore, le www.ecoaventures.qc.ca


Pour poster un commentaire, connectez-vous.

Commentaires

momo9cam 31 Oct 2007

Quand même sympathique. Utilisant une stylistique passéiste du temps des débuts de Radio-Québec, ce reportage nous informe bien sur l'actuel de Matagami et nous intéresse par ce coté chaleureux des gens qui font ce coin de pays.

Florian Gouthière 24 Sep 2007

Ville de passage, simple escale, c'est une belle chose que tu t'y sois arrêté un long temps pour écouter, apprendre, comprendre... et faire parler ! Je n'avais pas vu ce reportage avant d'aller là-bas. Je suis content de pouvoir découvrir un peu de l'envers du décor !


Évaluer ce reportage

  • 294 votes
  • Vu 4471 fois

Veuillez vous connecter pour voter