Accueil / reportages / Frida

Ce reportage fait partie du dossier Du jamais vu en MÜVement

El Salvador comme vous ne l'avez jamais vu !

Par : Frida

En voyageant en Amérique centrale, j'ai entendu plusieurs voyageurs parler à travers leurs chapeaux au sujet du El Salvador... souvent sans jamais même y avoir mis les pieds. J'ai décidé en été 2007 d'y faire un saut, question de mettre les pendules à l'heure!

Mon coup de coeur de l'été

J’étais au Guatemala depuis deux mois. J'ai adoré ce pays culturellement très riche. J'y ai fait de belles rencontres..surtout d'autres voyageurs. C'est aussi ça voyager; rencontrer des gens du monde entier ! Mais j'avais besoin de changement et j'avais aussi besoin d'améliorer mon espagnol. Je parlais beaucoup anglais qu'espagnol au Guatemala, par ma faute bien sur, mais aussi parce que c'était ce que j'entendais constamment autour de moi.

Des voyageurs m'ont bien averti de ne pas aller au El Salvador. Selon eux, c'est un pays très dangereux, le crime y est très présent et c'est presque certain que je vais me faire agresser...Bon, bon...Que faire ? Me fier à des gens qui ont entendu des rumeurs (car aucun d'eux n’a mi les pieds au El Salvador) ou bien suivre mon instinct et y aller..pour 2 semaines. Je me suis dit : ''Ok, Frida, vas-y pour 2 semaines, tu vas bien voir et si tu ne te sens pas à l'aise, tu n'as juste qu'à lever les pieds.'' C'était simple, je fais le moins de bus possible, je vais visiter 2 endroits et je repars. J'avais choisi, pour mon amour de la randonnée, d'aller m'installer pour 1 semaine près du lac Coatepeque et 1 autre semaine dans le village de Tacuba.

En fait, j'ai passé la frontière à El Poy (Honduras/El Salvador) et j'ai dormi 2 nuits dans le village artistique de La Palma. J'ai adoré ce village entouré de hautes montagnes et à l'air frais et pur. Fernando Llort, un artiste, déménagea dans ce petit village en 1972 et il a vite développé un art qui représente de nos jours le El Salvador dans le monde entier. Ces peintures naïves sont omniprésentes sur les murs du village, ce qui lui donne un air festif. Fait étrange ; aucune touriste en ville...Voila une grande différence avec le Guatémala....cela et le prix des chambres d'hostel...un peu plus dispendieux au El Salvador.

Quatre autobus plus tard, me voilà sur le bord d'un cratère rempli d'eau ; le lac Coatepeque entouré des volcans. Wow, quelle merveille de la nature. L'hostel est sympa, les proprios aussi. Ils m'invitent même au cirque avec eux le soir de mon arrivée. Quelle hospitalité! Le lendemain, je grimpe le volcan Izalco. Impressionnant, un cône de lave froide, une belle journée en nature. Cette partie du monde est très jolie, mais je ne veux pas rester au lac plus longtemps. Je décide de poursuivre ma route vers Tacuba, situé près de la frontière guatémaltèque et près du Parc National El Imposible. Ah oui, mon espagnol s'améliore à vue d'oeil, je ne parle qu'espagnol ici...je suis au El Salvador depuis 1 semaine et je n'ai vu aucun voyageur encore....

Tacuba, seulement le nom me remémore des souvenirs fantastiques. Aussi bien le dire maintenant, je suis tombé en amour avec ce coin de pays. Dans le Lonely Planet, on décrit ce village comme la porte d'entrée arrière du Parc National. Les randonnées ici ne sont pas accessibles à tous, seulement les gens en forme peuvent s'aventurer dans le Parc de ce côté. Manolo d'après le Lonely planet le guide qu'il vous faut ici. Jeune homme hyperactif, très amical, il est disposé à adapter le degré des randonnées selon les voyageurs. Manolo a changé l'allure de mon voyage. Sa famille, et oui sa famille possède le seul hostel de Tacuba, m'a accueilli à bras ouvert et j'ai commencé à aider Manolo dans ses tours. Tous les jours, j'avais la chance de découvrir de nouvelles marches dans la dense jungle et de nouveaux animaux exotiques! La vue des montagnes est à couper le souffle. Du sommet de ces montagnes, il est possible de voir la mer, le Guatémala et encore plus. Jai visité presque tout le pays, mais Tacuba est un trésor. Cette place où je suis revenue 3 fois...Pour en savoir plus sur les randonnées de Manolo, visiter son site au www.imposibletours.com Et aussi, si vous y allez, ne manquer pas Las Cascadas ! C'est un River Hike. Pour faire la randonnée, on doit sauter toutes les chutes (possibilité de faire du rappel si la trouille vous prend!) jusqu'à la chute finale de 75 mètres (et non, personne ne saute) qu'on descend en rappel. À ne pas manquer, sensations fortes garanties !

La nature du pays est fantastique, mais la générosité et la gentillesse des Salvadoriens sont uniques. C'est ce qui m'a gardé dans le pays ...pendant 2 mois. Tous les jours, j'avais une preuve de l'incroyable personnalité de ces gens. Je me sus fait plein d'amis, ces derniers m'ont fait visiter le pays en entier. Ils aiment leur pays et savent en parler avec coeur et réalisme. La guerre civile est loin derrière eux, mais les Salvadoriens ont tous leur opinion sur le sujet (et bien d'autres) et ils l'expriment sans gêne. Je les adore !

Randonnées dans la jungle ou sur des volcans, surf dans le Pacifique, bain thermal naturel, Musée sur la guerre civile, San Salvador (capitale assez branchée en passant) et plein d'autres aventures m'attendaient dans ce pays inoubliable.

Et au fait, les dangers où sont-ils ? Je me suis informée sur le sujet et le pays est au prise avec de la désinformation. L'Amérique centrale a ses problèmes tout le monde le sait, mais le El Salvador n'est pas plus dangereux que ses pays voisins. De plus, en tant que femme voyageant seule, jamais je me suis senti en danger.

Oui, les chambres d'hostel sont plus chères et oui, le pays n'est pas encore tout à fait adapté au backpackers. Mais, le reste (nourriture, transport, etc.) est le même prix, même parfois moins cher que le Honduras et le Guatémala. Les fruits entre autres !! Etil n'y a aucun marchandage à faire au El Salvodor..Et oui, les gens ne mentent jamais sur les prix et même que bargainer peut être mal vu. Des énergies gardées à faire autre chose de plus productif!

Un pays et surtout des gens à ne pas manquer ! Bon voyage !

Pour poster un commentaire, connectez-vous.

Commentaires

image article
05 Oct 2008

Merci de m'avoir permis de voyager dans mon pays d'origine grace à ce magnifique témoignage.J'ai quitté mon pays en 85 et je n'ai jamais pu toucher ma Terre ni aller me recueilleir sur la tombe de mes parents tués à cause de la guerre civile.Alors mille merci

image article
josué 11 Sep 2008

le salvador!!mon pays, ma terre, mes racines!!ma fiérté!!15 ans que je ne suis pas allé, retour au pays aout 2009 j' espéres!! en tout cas c' est sympa de lire ce témoignage!pour tout salvadoriens voulant communiquer josue.quinton@hotmail.fr

image article
Mirna 14 Aug 2008

Salut! je recherche personne ayant été au salvador ou d origine salvadorien(ne). n'hésitez pas : poupette8144@hotmail.fr

image article
Mirna 11 Aug 2008

Salut! Je suis au Salvador et j'aimerai vous rencontrer ou communiquer par mail. poupette8144@hotmail.fr Bises. Aurélie.

image article
bankouale 07 Jun 2008

Bonjour Frida, et , ouf heureusement que je lis ton reportage, car j'essaie de postuler pour le salvador, je suis instit et il y a un lycee français. je suis seule avec deux enfants et je lis de vilaines choses sur ce pays, mais comme je voyage et vis (djibouti, paraguay) dans les pays plutot que de lire seulement j'ai appris à prendre du recul et à essayer d'en savoir plus quand on me dit que c'est comme ci , comme ça et surtout que ce n'est pas bien. ton reportage m'a donné "le gout" comme on dit chez vous , d'aller voir là bas, et de bouger encore et encore avec mes deux loupiots. j'oubliais dans ma liste de pays : le québec où ma soeur et ses filles vivent depuis plus de vingt ans, etqui est un beau coin vraiment, je n'y suis allée qu'une fois en 81 et tout était sous la neige, mais j'y retournerai forcément. bons voyages et belles rencontres sur ta longue route!!! cathy

image article
POLITO 21 Feb 2008

Au moment ou que j’écris c’est quelque mot je vous envie, Ce témoignage apaise mon esprit, encore merci! La façon dans vous le conté, on ne peut qu'imaginer une très belle contrer, Je ne l’ai jamais touché pourtant elle est ma terre, Celle qui ma vue naitre, mais aussi ma mère et mon père, Il est vrai que l’histoire de ce pays n'est pas tous rose, Pourtant en lisant vos descriptions on passe très vite à autre chose, Comme si vous parliez au média en leur disant « PAUSE », EL SALVADOR signifie « le sauveur » et je pense que c’est des personnes Comme vous qui sauverez les peuples des désinformations, dans certain cas « manipulation » que nous laisses les médias. Vos mots vos phrase résonne comme un sage, laissant derrières lui un message de paie ! Merci POLITO

image article
El Chele 14 Jan 2008

Très bon temoignage et des belles photos. Je suis salvadorien et ej Aout je retourne pour y habiter !!!

image article
Lebyem 13 Jan 2008

Wow, quel beau reportage! Je suis contente de voir que vous avez apprécié votre voyage. Merci beaucoup pour ces beaux mots pour mon pays de naissance que j'adore que j'aimerais faire un jour connaître à mes enfants ;-) En le lisant ma fille a voulu le visiter tout de suite. Merci beaucoup

image article
LOKO SALVADORENO 19 Dec 2007

ALLO TU SAIS PAS A KEL POINT JE SUIS CONTENT QUE TA PROUVEE QU`EL SALVADOR NÈST PAS TROP DANGEREUX MEME SI ON A LA GANG DE RUE PLUS DANGERUESE AU MONDE LA MS13 TOUT PAYS EST DANGERUX CA DEPEND OU TU VAS JAI TROUVE PLUS DES PROBLEMES EN ESPAGNE AVEC LES GITANS QUE CHEZ MOI AU SALVADOR...LOS ESPERAMOS CON LOS BRAZOS Y CORAZON ABIERTO.....BIENVENIDOS AL CORAZON DEL MUNDO * EL SALVADOR*

image article
veronique l1 20 Nov 2007

excellent reportage,ca nous donne le gout d'en connaitre d'avantage

image article
terrynator 09 Nov 2007

Très bon témoignage, ça donne le goût d'y aller.

image article
Nevena 15 Oct 2007

C'est tres beau, ca m'a plonge dans un autre monde, plein d'images.

Davio 16 Sep 2007

Merci pour le beau témoignage !


Évaluer ce reportage

  • 15 votes
  • Vu 18621 fois

Veuillez vous connecter pour voter

Auteur

Frida

Ma vie, c'est le voyage !